#Signes

SIGNES est une initiative lancée pendant la période de confinement. C’est un espace dans lequel nous présentons des petites productions élaborées à partir de nos initiatives artistiques et à travers nos divers langages d’expression artistique. C’est aussi un espace ouvert aux échanges avec d’autres artistes qui souhaitent collaborer. 
 
SIGNES comme des lueurs dans la nuit lancées par un canot en haute mer, non pas pour être sauvés, mais comme une affirmation de vie qui va au-delà. Nous restons comme un voile déplié à la merci du vent qui nous égare et qui nous guide.

Une occasion pour s’arrêter et redonner des nouveaux sens à notre parole, avec des petites pierres, fusionnées, posées par terre pour retrouver le chemin du retour.
En marche sans boussole, acceptant le risque de se perdre, mais avec un Nord marqué dans les pupilles. Un voyage ouvert qui commence avec un pas, suivi par un autre, peut-être, puis un autre, peut-être. Moteur d’une urgence qui est une nécessité en ce temps autre, immobile, contraint, porteur de quelque chose que nous ne voyons pas encore.

#SIGNES / Ossa di crita
 
Lecture du poème « Dumani » publié dans le recueil de Massimo Barilla, Ossa di crita, Mesogea edizioni.
Avec l’auteur, Massimo Barilla, Salvatore Arena et Elizabeth Grech
Vidéo : Rosario di Benedetto
Illustrations : Aldo Zucco
Sculptures : Francesca Borgia (vidéo Giorgio Rudilosso, CSAV)
Musique : Luigi Polimeni.
Traduction en anglais : Roger West.
 
 
#SIGNES/ Se retrouver
 
Un voyage musical.
« La musique réchauffe le coeur. elle nous remplit, nous touche, nous revigore, nous attriste. Mais surtout, elle nous console. Elle console les mille solitudes qui ont toujours existé, les solitudes du ‘monde offensé’.
Direction artistique : Luigi Polimeni
Piano : Luigi Polimeni, Percussions: Giacomo Farina
Voix : Salvatore Arena
Traductions: Elizabeth Grech
Vidéo : Thoma Blanchard/ LI SEOK.
 
#SIGNES/ Johnny’s Family / Traditions
 
La famille Johnny est un monde à part, un monde surréaliste et fantastique. Une série infinie de personnages, liés par une relation parentale, tous portant le même nom: Johnny.
Il s’agit d’une famille mafieuse, grossière et corrompue, médiocre et violente, traversée par les mutilations les plus violentes, et pourtant, pleine de réflexions philosophiques inconscientes.
Tout est base sur un système de valeurs négatives, la contre-éthique mafieuse-criminelle, cependant portée à l’excès pour révéler involontairement et jusqu’au bout, sa nature paradoxale, intrinsèquement et amèrement comique.
 
 
#SIGNES / Johnny’s Family /
La balle
 
La famille Johnny est un monde à part, un monde surréaliste et fantastique. Une série infinie de personnages, liés par une relation parentale, tous portant le même nom: Johnny.
Il s’agit d’une famille mafieuse, grossière et corrompue, médiocre et violente, traversée par les mutilations les plus violentes, et pourtant, pleine de réflexions philosophiques inconscientes.
Tout est base sur un système de valeurs négatives, la contre-éthique mafieuse-criminelle, cependant portée à l’excès pour révéler involontairement et jusqu’au bout, sa nature paradoxale, intrinsèquement et amèrement comique.
 
#SIGNES / Terre sospese
 
Conversation poétique entre mots et images, une constellation d’émotions, de couleurs et d’odeurs recueillis lors des voyages entre des terres suspendues. Une perpétuelle quête rédemptrice de beauté
« Le soleil se couche dans la mer », « Grenade » « Chaque fois », poème d’Elizabeth Grech en Maltese extraits de « bejn baħar u baħar », Merlin Publishers (Malte)
en italien extraits de « Terre sospese », Capire Edizioni, (Forlì).
Photographie: Elizabeth Grech http://unemeretlautre.com
Vidéo : Rosario di Benedetto
Musique : Luigi Polimeni Voix: Elizabeth Grech, Massimo Barilla e Salvatore Arena.
Traductions: Massimo Barilla, Virginia Monteforte, Elizabeth Grech et Roger West.
 
 
 
#SIGNES / Mouvement figé
 
Questo nostro andare fermo (Mouvement figé) est une carte postale de l’âme. Un cliché en mouvement de notre instant présent. Entre la contrainte et la nécessité de mobilité. Entre la recherche de sens et l’incohérence du temps. Un acte poétique pour la voix, le corps et les images, une petite production originale sous forme de #videopoétique pour SIGNES n°3.
Texte : Massimo Barilla
Lecture : Salvatore Arena
Dramaturgie du mouvement : Mariano Nieddu
Montage vidéo : Rosario di Benedetto
Traductions: Elizabeth Grech